"La Petite Histoire"... de la montre Santos

Anne-Sophie Levy Chambon Arte.tv
"La Petite Histoire"... de la montre Santos


On reconnaît ce modèle culte de Cartier à plusieurs éléments : sa lunette à huit vis, son remontoir serti d’un cabochon de saphir, un cadran carré argent grené de chiffres romains, des aiguilles en acier bleu et un bracelet en cuir.



 
 
Cadran solaire, horloge municipale, comtoise domestique: avant pour connaître l’heure il fallait lever la tête. Il a fallu attendre 1904 pour que les montres apparaissent au poignet et que l’on baisse la tête pour regarder l’heure qu’il était. Inventée par Louis Cartier pour son ami aviateur, le brésilien Alberto Santos Dumont, la première montre bracelet permettait au pilote de pouvoir lire l’heure en gardant les mains sur les commandes. Le 12 novembre 1906 Alberto Santos Dumont a réussi à tenir en l’air sur 220 mètres à bord d’un aéroplane qu’il avait construit lui même. A l’arrivée il a pu lire sur sa montre qu’il avait couvert cette distance en moins de 22 secondes. Moderne et sobre, la Santos de Cartier est aujourd’hui déclinée en acier, en platine, en or, en version extra-plate. Pour l’anecdote, dans les années 70 pour marquer les esprits quand une montre Santos était copiée, elle passait au rouleau compresseur. C’est ce qui a inspiré l’artiste César. On retrouve d’ailleurs de fausses Santos dans ses sculptures.


Source