Lèche-vitrine à Milan

Adrienne Ribes-Tiphaine
Lèche-vitrine à Milan


Très chères, très luxes, les boutiques milanaises ne sont pas très accessibles. A moins d’aller dans les outlets. Sélection



Plus qu’une boutique, c’est un monument historique, tout en boiseries et miroirs. Elle se visite avec un certain recueillement. La boutique Prada de la Galerie Vittorio Emmanuele est la première échoppe de la célébrissime famille, ouverte par le grand-père de Miucci.
Elle figure, avec le Duomo et la Scala, au rang des édifices incontournables de la ville. Et c’est tout un symbole de cette cité où le shopping a quelque chose d’institutionnel.
 
Car Milan est l’anti-Londres, on ne s’y ballade pas de boutiques en boutiques en achetant des petites choses rigolotes et pas chères.
Les échoppes sont toutes plus spectaculaires et cérémonieuses les unes que les autres. On arpente le «Quadrilatero d’Oro» entres les rues via Monte Napoleone, Corso Venezia, Via Della Spiga et Via Manzoni comme on feuilletterait les pages «luxe» d’un hebdomadaire économique.


C’est là que s’alignent les plus grands noms de la mode, italiens ou pas : Armani, Prada, Gucci, Chanel, Vuitton, Versace, Dolce&Gabbana… Milan est une vitrine. Y être, c’est en être.
 
Ainsi, des créateurs aussi pointus que Viktor&Rolf et Alexander McQueen se sont installés à Milan avant d’avoir une adresse parisienne. Même les marques de la grande distribution, H&M, Zara, Mango ou Massimo Dutti rivalisent de taille et d’éclat.

Entre les deux, pas grand-chose. Peu ou pas de créateurs débutants, de petits magasins originaux et arty…
C’est un régal pour les yeux mais on risque de revenir les mains vides. Heureusement, il y a la solution outlet, ces magasins qui vendent les anciennes collections des grandes marques 50% à 70% moins cher.
Le plan B des amoureuses de la sape. Une façon d’assouvir son désir de mode sans cesse sollicité dans cette ville ou le luxe est roi.

Les incontournables
Outlet Marni, via Tajani, 1. Il se mérite. Situé dans une résidence, il faut sonner passer une grande grille, puis longer un bâtiment pour pénétrer dans ce temple du bon goût italien. On y savoure tout l’univers de la créatrice Consuelo Castiglioni. Des anciennes collections vendues avec 60% de discount. Plus la collection est ancienne plus le pourcentage est élevé.

DMagazine Outlet, via montenapoleone, 26 Une minuscule boutique, toujours saturée de monde. Située sur la rue la plus luxe de Milan, cette adresse est une caverne d’Ali baba pour mordue de mode avant-gardiste : bottes Yves Saint Laurent, chemise Martin Margiela, tailleur Vivienne Weestwood… Le tout avec 55 % de réduction. Il faut juste s’armer de patience et fouiller

10 Corso Como, via Tazzoli 10 3 L’outlet du très réputé Corso Como, le Colette italien. On y trouve les anciennes collections du concept store vendues en moyenne 50% de leur prix boutique. Certaines pièces, encore plus anciennes sont proposées avec 70% de discount. Ca reste cher puisque les prix de départ sont élevés mais on peut y faire de bonnes affaires
Belle sélection : Ann Deleulemeester, Alaïa, Prada, Comme des garçons, Margiela et sacs Chloé.

La nouveauté
Tim Camino, via de Amicis 3. Pour les t-shirt et les sweat customisés. C’est kawaï (mignon) à souhait. Une belle alternative au style italien sophistiqué et luxe. Arrivages permanents

Le bon vintage.
Ella's Boutique, Via Tortona 12
Ella à l’œil pour dénicher les pièces les plus excentriques ainsi que les robes de soirée dernier cri de la jeune création londonienne. Elle est aussi experte en accessoires et sous-vêtements.
 

 

Source