HIGH-TECH – Des USB stylées

Claire Lelong - Le Petit Journal.com
HIGH-TECH – Des USB stylées


Les clés USB, ces petits accessoires technologiques très pratiques, deviennent des objets fétiches que les designers et autres grandes marques s’amusent à personnaliser, détourner, gadgétiser… Ces objets déco-mode très tendance trouvent aussi une application écolo



La clé USB noire ou grise est complètement dépassée ! Sans pour autant être un geek*, il faut désormais en choisir une originale. Heureusement, l’éventail est grand…
En bois, en figurines, en forme de légo, de gomme, de bracelet, de sushi, de carte de crédit, de jeton de poker, de pilule, de bouteille de vin, de doigt, de chocolat, de peluche, et même en or, voire platine ou diamant ! Une clé USB peut encore être parfumée et résister à l’eau, comme chez Memup.

Objet mini, effet maxi
Au-delà des performances de stockage, d’anti-virus, de mots de passe, des systèmes de reconnaissance digitale, entre autres merveilles de technologie nomade, le look de ces mini objets séduit. Ils deviennent de plus en plus des produits high-tech de luxe, de véritables bijoux, comme le prouve la collection de modèles de colliers de Philips et Swarovski, Active Crystals, camouflant une clef USB. Après tout, c’est une manière comme une autre d’attirer les femmes dans le monde de la technologie…
Les grandes marques du luxe s’y mettent, comme Christofle, Cartier, Robert de Coin, Dupont, en créant des modèles en palladium, argent massif, et même en diamants ! Accrochées autour du cou, sur un sac à main ou un portable, elles s’affichent comme tout autre gri-gri.

Ustensile de sauvegarde de blabla… et de bois !
En contrepartie au consumérisme anti-écolo qu’entraîne cette frénésie de l’objet, sachez que la clé USB est en passe de devenir LE moyen de transmettre des données sans gâcher du papier : certaines marques adressent déjà leurs communiqués de presse avec une USB -à leur effigie bien sûr.
Lors du Grenelle de l’environnement 2007, ce sont encore elles qui ont été choisies comme support pour le rapport de 1.000 pages remis par les groupes de travail au ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo. Ceci de manière symbolique pour montrer que, par respect pour l'environnement, il est nécessaire d'économiser le papier. Une clé de contact à ne pas négliger…

Claire LELONG. (www.lepetitjournal.com) vendredi 8 février 2008

*fans de high-tech


Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article