La création argentée

Patrick et Printemps WAL Bonjour Siam
La création argentée


Cette jeune créatrice de bijoux comtemporains aux yeux argentés se laisse emporter dans les rêves de la création pour la beauté de la femme et de l’homme chevaleresque. Nous l’avons rencontrée dans les jardins de BAN KATA où elle présentait ses bijoux durant les journées de l’Art en février dernier.



Bonjour Siam : Est-ce que votre amour pour les bijoux vient de votre enfance ?

Tam DEVAKUL : Oui, j’ai toujours aimé des bijoux en argent surtout étant adolescente.

Bonjour Siam : Où travaillez-vous actuellement ?

Tam DEVAKUL : Mon atelier est à Bangkok où je suis surtout architecte de métier. Les bijoux, c’était pour le plaisir et cela devient de plus en plus important.

Bonjour Siam : Prenez-vous la création de bijoux pour une relaxation ?

Tam DEVAKUL : Oh oui ! C’est beaucoup plus relaxant que de dessiner des Buildings et c’est beaucoup plus libre.

Bonjour Siam : Vous aimez absolument l’argent pour votre créaction.

Tam DEVAKUL : Je préfère l’argent à l’or, au moins il n’y a pas la notion d’avoir des bijoux pour la « valeur » et cela me rend plus libre dans les lignes. Je pense que les jeunes peuvent mieux accéder à mes bijoux en argent et c’est aussi pour dire de faire ce que l’on aime, ce que chacun a à exprimer. Le choix d’être créateur, ou dessinateur, ou styliste, existe aussi pour les jeunes générations un peu désabusées.

Bonjour Siam : Est-ce une façon d’être non-violent par la concentration et la création pour la beauté ?

Tam DEVAKUL : Oui c’est cela, concentrer et décider. Certains dessins sont libres, d’autres graphiques et symboliques.

Bonjour Siam : Avez-vous un thème pour chaque nouvelle collection ?

Tam DEVAKUL : Ces temps-ci, je suis très inspirée par les motifs de bois sculpté et les symboles de l’astrologie chinoise. Aussi, j’ai fait des bijoux aux motifs de bois sculpté en argent et les animaux de l’astrologie en bagues, boutons de manchettes et broches. J’ai toujours été intéressée par le travail de fabrication d’un bijou, j’ai appris par une formation en école de bijouterie et surtout en m’asseyant aux côtés des ouvriers, en regardant comment faire pour pouvoir bien adapter mes dessins aux réelles techniques. Ce fut des moments très agréables et très joyeux puisqu’ils m’ouvraient à la création.

Bonjour Siam : Où exposez-vous et quels sont vos clients ?

Tam DEVAKUL : J’expose en permanence dans une vitrine du « Boathouse », à Phuket où la clientèle est plutôt internationale et aussi à Bangkok à « Siam Discovery ».

Bonjour Siam : Quand vous créez, êtes-vous libre avec votre imagination ou bien « les autres », par leur influence, sont-ils présents ?

Tam DEVAKUL : Je suis très seule dans ma création et le résultat avec « les autres » est seulement une relation de ventes avec des plus et des moins.

Bonjour Siam : Encouragez-vous les jeunes à devenir stylistes ou créateurs ? Et comment les encourager ?

Tam DEVAKUL : Bien sûr ! Chacun a quelque chose à dire et à faire. Il faut, lorsqu’on le sait, développer ce côté créatif par des techniques que l’on apprend et il faut en parler. Votre rubrique « La vie d’artiste » dans « Bonjour Siam » est une façon d’encourager les volontés naissantes.

Bonjour Siam : Comment partagez-vous votre temps entre votre travail d’architecte et celui de bijoutier ?

Tam DEVAKUL : Je mixte les deux en quelque sorte. Mon bureau est à un étage de mon atelier de bijoux, aussi je fais beaucoup d’allées et venues.

Bonjour Siam : Il est donc possible par cette mixture d’avoir un jour un building à la place d’un collier ?

Tam DEVAKUL : Il y a déjà une bague aux motifs de sculture de la devanture d’une construction. Les bijoux sont plus pour moi-même que l’architecture et si les autres les aiment et les portent, c’est encore plus heureux ! J’aime aussi beaucoup voyager, et chaque année un nouveau voyage se prépare dans des lieux forts en architecture comme le Cambodge ou l’Egypte qui sont très enrichissants pour la création.

Bonjour Siam : Voyez-vous aussi des bijoux durant vos voyages ?

Tam DEVAKUL : Oui, les bijoux en argent m’attirent beaucoup et j’aime en acquérir d’autres que les miens !

Bonjour Siam : Vous êtes une nouvelle créatrice puisque c’est votre première année d’expérience. Allez-vous continuer ?

Tam DEVAKUL : Oh oui ! Définitivement, je suis très heureuse de cette année d’expérience. Je présente aussi une autre créatrice, nous travaillons dans le même atelier. Son nom est Bee WONGTRAKUN, qui allie argent et pierres, argent et cuivre, c’est très intéressant. Nos bijoux sont unisexe et de recherches nouvelles.

Bonjour Siam : Dans les jardins de Ban Kata, nous avons évoqué les techniques et les rêves de créations entre nous. C’était très joyeux. Leurs bijoux sont en vitrine au Boathouse. Regardez-les attentivement et reconnaissez votre signe pour le porter en bague, pendentifs ou manchettes.

A bientôt avec d’autres artistes…


Source



Add your comment
  Anonymous comment
Nickname:
Password:
  Remember me on this computer

Title:
Send me by email any answer to my comment
Send me by email every new comment to this article